Le repos fait partie de la performance !

Plusieurs sportifs tombent dans le piège du surentrainement. En suivant la logique de, plus on s’entraine, plus on s’améliore, plus on performe, il semble évident que s’arrêter n’est qu’une perte de temps, donc pas de repos. Or, les séances et les performances se succèdent durant l’année et mine de rien, ça tape sur le système ! En fin de saison nous sommes donc sujets aux blessures et à l’irritation, qui sont les symptômes de la FATIGUE ; à la fois physique et psychique ; bien sûr, il n’y a pas que le sport dans cette histoire…

Ainsi, du repos s’impose : ça tombe bien c’est une période de vacances !

Attention, le repos n’est pas que de la glandouille, les massages, et grillé au soleil pour ressembler au sweet toast de chez Liife … pour optimiser la récup’ il faut bien s’alimenter et essayer, du mieux qu’on peut, d’avoir une hygiène de vie saine. De plus, il est bon de maintenir une activité physique légère qui ne nous pousse pas de nos retranchements tout en profitant de tout sport dont on a pas forcément accès toute l’année.

Pourquoi le repos fait-il partie de la performance ?

En effet, s’arrêter donne du temps au corps à la fois pour se reposer et se reconstituer (d’où la nécessité d’une bonne alimentation !), mais également pour intérioriser les gestes et les techniques que vous vous martelez à l’entrainement.

 

ALIMENTATION DE RECUP’

Les vacances, l’été, plus de contraintes que de plaisir ! Heureusement la chaleur nous pousse à manger plus léger.

Durant le break en intersaison on diminue le sport, par conséquent, on diminue nos dépenses énergétiques, et donc il faut réadapter nos assiettes. Comment s’y prendre ?

Astuces :

Pensez aux fruit frais, il y en a plein l’été ! salade, smoothies, à croquer, en accompagnement, en brochette, etc… les fruits de saison sont moins chers et ont plus de goût ! en voici quelques-uns : framboise, myrtille, banane, prune, mangue, figue, pastèque, poire, groseille, melon, raisin, citron, pêche et nectarine… il y a de quoi faire !

Le BBQ n’est pas réservé qu’à la viande ! les légumes prennent un autre goût quand ils sont grillés, vous verrez… sinon il y a aussi le poisson !

Les légumes de saisons : tomates, concombre, fenouil, haricots vert, poivron, artichaut, aubergine, céleri, courgette

Veiller à maintenir un apport protéique quotidien et suffisant avec toujours un peu de viande, poisson, œuf, soja, légumes secs (lentilles, pois, haricots, fèves, … en salade c’est frais !) mélangé à une céréale.

N’oublier pas les féculents, ce sont eux qui vous donnent de l’énergie pour toutes les activités que vous faites, ils font partie d’une bonne récupération.

Favoriser les matières grasses végétales crues ! de l’huile, il y en a plusieurs : goûtez, mélangez, variez et appréciez, elles sont essentielles à une bonne récupération et sont vectrices de vitamines ! c’est riche en énergie donc il n’en faut pas en mettre beaucoup (un ordre d’idée : une cuillère à soupe max par personne par repas)

Avec ça on peut faire beaucoup de salades très variées et équilibrées tout l’été.

Faire attention :

Ne pas trop griller ses aliments, lorsque c’est brûlé, ça devient cancérigène ! plus on en mange plus, on augmente les risques de cancer, ça vaut le coup de faire attention !

La viande rouge contient de la matière grasse dite saturée, c’est une matière grasse solide qui n’est pas idéale pour notre corps et son bon fonctionnement. Evitez d’en consommer tous les jours.

 

Après vous être bien reposé, c’est-à-dire tout ce qui est écrit plus haut dans l’article, vous serez frais et disposé pour vous lancer dans une nouvelle saison ; avec un temps d’avance sur tout le monde !

Après tout ce ne sont que des conseils, le meilleur est de se faire plaisir et de bien profiter de ses vacances ; de toute façon la reprise sera sportive !

Gardez toujours en tête que ce que vous mangez à un effet sur ce que vous êtes.

LIIFE_Eatsmart

Pratiquer le Yoga chez soi ou dans un studio ?

Le Yoga a connu un essor fulgurant ces dernières années dans le monde occidental. Venu de l’Inde, ce « sport » à la fois relaxant, tonifiant et favorisant la souplesse a également trouvé de nombreux adeptes parmi les français. Des studios de Yoga ouvrent partout, des chaînes YouTube enseignant les techniques se multiplient. Ainsi, plein de personnes pratiquent le Yoga à la maison et d’autres préfèrent aller dans un studio. Quels avantages pour quelle méthode ?

Pratiquer du Yoga chez soi

  1. Pas cher

Pratiquer du Yoga chez soi n’est pas cher. En vrai, cela ne coûte rien. Tout ce dont tu as besoin, c’est un tapis Yoga et des vêtements confortables. Pas besoin de payer des sommes exorbitantes par mois pour se relaxer.

  1. Tu peux le pratiquer quand tu veux et aussi longtemps que tu veux

Deuxième avantage : zéro contrainte niveau horaires. Tu avais prévu de faire du Yoga ce soir, mais tout d’un coup tu as un empêchement ? Pas de soucis, tu vas juste reporter ton Yoga au lendemain. Tu as seulement 15 minutes aujourd’hui ? Pas de soucis, fais 15 minutes de Yoga ! Impossible d’être aussi flexible quand on est adhérent d’un studio.

  1. Tu peux ressembler à n’importe quoi

Un grand avantage quand on pratique le Yoga chez soi c’est que l’on n’a pas forcément besoin d’être au top. Dans le confort de ta maison, tu peux pratiquer le Yoga dans ton pyjama, le matin avant de prendre ta douche ou avec un chignon défait sur ta tête. Pas besoin de stresser sur ton apparence.

La bonne adresse :

Pour ceux qui aimeraient tester le Yoga à la maison, la chaîne YouTube Yoga with Adriene propose des centaines de vidéos pour tous les âges, tous les niveaux et toutes les occasions.

Pratiquer du Yoga dans un studio :

  1. L’aspect social

Quand tu pratiques du Yoga à la maison, cela peut vite devenir isolé. Et cela peut amener à une baisse de motivation. Selon ton caractère, tu as peut-être besoin d’être entouré de gens pour être vraiment amené à faire du sport régulièrement. Si cela est le cas pour toi, mieux vaut adhérer à un studio.

  1. Un professeur réel

Grâce à internet, nous avons aujourd’hui des milliers de ressources pour pratiquer du Yoga chez soi. Mais, cela a ses limites. L’écran est une impasse et même si tu peux très bien suivre les instructions du professeur dans ton ordinateur, il ou elle n’a pas les mêmes moyens de te voir. Ainsi, il ne peut pas te corriger. Cela peut amener à constamment pratiquer une pose de la mauvaise manière. Si le Yoga est alors quelque chose de complètement nouvelle pour toi, réfléchis peut-être à prendre au moins un ou deux cours pour connaître les bases et répéter cela de temps en temps au cours de ta pratique.

  1. Un vrai engagement

Quand tu payes pour l’abonnement à un studio de Yoga (souvent assez cher), cela peut aider à te motiver d’y aller vraiment. Ainsi tu risques moins d’abandonner ta pratique après seulement une semaine très motivée.

La bonne adresse :

Si tu te retrouves plutôt dans la deuxième catégorie des gens qui aimeraient pratiquer du Yoga dans un studio, regarde par exemple le studio Yuj ou pour une variété un peu plus moderne, le studio de Hip Hop Yoga, Humble Warriors.

Comment rester healthy pendant la Coupe du Monde ?

Elle a enfin commencé, la Coupe du Monde 2018 ! Un mois rempli de foot, de chips et de bière… et de pas beaucoup de sport. Enfin, à la télé oui, mais dans ta vie un peu moins. Après tout, être un fan de foot digne de ce nom demande un certain investissement. Tu dois quand même regarder tous les matchs, et avec le travail à côté, ça mange tes heures dans la journée. (La vie est dure, je sais.) Pour ne pas sortir de cette coupe avec un ventre aussi grand qu’un ballon, suis ces astuces de Liife !

Bye bye chips, hello popcorn !

Selon le site livestrong.com, les chips tendent vers un montant plus élevé en termes de graisse et de calories que le popcorn. En effet, 100g de chips correspond à environ 532 kcal et 35,7g de graisse. Comparé à cela, le popcorn (poppé seulement avec de l’air) reste plus léger avec 448 kcal et 4,55g de graisse. Mais, comme toujours, cela dépend de la manière dont on prépare son popcorn. Quand on le poppe soi-même avec un peu d’huile, les valeurs nutritionnelles changent déjà. 100g de ce popcorn auront alors 490 kcal et 27,65g de graisse. Mais bonne nouvelle : le popcorn contient plus de fibres que les chips et de ce fait, il remplit plus rapidement. Résultat : tu en mangeras moins et tu consommeras, par conséquent, moins de calories. Yay !

Si tu veux vraiment rester healthy

Pour tous ceux qui ne souhaitent même pas toucher au popcorn, voici l’astuce Liife pour grignoter devant la télé en bonne conscience pendant que Grizou et compères tentent de gagner le mondial 😉 Opte pour des légumes crus comme le concombre, les carottes ou les poivrons et mange-les avec un dip healthy comme le houmous ou une crème au thon faite à partir de fromage frais (une excellente recette se trouve d’ailleurs ici). Enfin, pour préparer un houmous 100% authentique :

Ingrédients :

  • 1 boîte de pois chiches
  • 2 càs de Tahini (pâte sésame à acheter dans une épicerie)
  • 2-3 càs d’huile d’olive
  • Une gousse d’ail
  • Jus d’un demi citron
  • Du sel

Préparation :

  • Mets tout dans un bol et mixe avec un mixeur plongeant
  • Ajoute plus de citron, de Tahini, de sel ou de l’huile en fonction du goût et de la texture souhaitée

Rester healthy niveau boisson

La bière fait souvent partie intégrale d’un match de foot, difficile de s’en passer sans faire des concessions sur l’atmosphère. La meilleure option ici est de boire de la bière non-alcoolisée. Elle est en général 30 à 40% moins calorique que la bière avec de l’alcool. Mais attention, tout dépend de la recette. Il y a bel et bien des producteurs qui rajoutent du sucre dans leur bière, sois alors attentif. Si la bière non-alcoolique est trop extrême pour toi, opte pour une Heineken ou une Kronenbourg qui sont moins calorique que par exemple la Leffe.

Du sport à la mi-temps

Regarder du sport, c’est bien, en faire c’est encore mieux. Pourtant, nous savons tous que cela va être plus compliqué pendant le mondial (comme je disais déjà plus haut, il faut quand même regarder tous les matchs, même si c’est le Japon contre l’Iran). Pour rester tout de même en forme, pense à faire des pompes pendant la mi-temps ou bien quelques sit-ups. Ton corps te remerciera !

Pour reprendre le sport en douceur après le mondial, lis notre dernier article sur comment se remettre au sport après une longue pause.

4 astuces pour manger plus de fruits et légumes

Mangez cinq fruits et légumes par jour ! Nous la connaissons tous, cette fameuse phrase en dessous des pubs de mangerbouger.fr. C’est vite dit, mais c’est plus facile à dire qu’à faire. Nombreux sont ceux qui ne mangent pas ces cinq fruits et légumes et nombreux sont également ceux qui aimeraient changer cela. Liife est là pour les aider.

Astuce no. 1 : Un smoothie le matin

Tout ce dont tu as besoin, c’est un mixer et plein de fruits et légumes ! En buvant un smoothie chaque matin, tu as déjà rempli deux portions de fruits et légumes. C’est plutôt une bonne nouvelle ! Si tu n’as pas de blender ou si tu es pressé le matin, tu peux, bien sûr, également passer chez Liife pour prendre un de nos Smooth’. Par exemple un « Anti Mojito bio » (pomme, concombre, gingembre, menthe) ou un « La vérité si je mangue » (pomme bio, ananas bio, mangue, maca bio). Le choix est large !

Photo jus

Astuce no. 2 : des légumes crus avec chaque repas

Maintenant que tu as déjà bien commencé ta journée, il faut continuer comme ça. Idéalement en mangeant des légumes. Pour cela, le plus facile est de rajouter une petite portion de légumes crus à chaque repas. Peu importe ce que tu manges comme plat principal, coupe un peu de concombre ou un poivron et mange-les comme entrée ou juste avec ton plat.  Ainsi, tu ne dois pas apprendre immédiatement à cuisiner des nouveaux plats plus healthy, mais tu as quand même déjà tes vitamines et tes minéraux.

Astuce no. 3 : 50% de ton assiette devraient être des légumes

Quand tu prépares un plat, une bonne règle générale est de remplir la moitié de l’assiette avec des légumes. Ainsi, tu mangeras toujours assez de légumes ! Un autre quart doit être rempli avec des protéines et un autre quart avec des féculents.

Astuce no. 4 : améliorer son goûter

La dernière astuce est toute simple. Remplace la sucrerie que tu manges au goûter avec un fruit. Une pomme, quelques myrtilles, une banane. Et si tu veux rajouter un petit plaisir : mets du beurre de cacahuète naturelle sur le fruit. Une tuerie !

Comment se remettre au sport après une longue pause ?

Une blessure, une période stressante, la flemme : il y a plein de raisons pour lesquelles, au cours de notre vie sportive, nous arrêtons de faire du sport pendant un temps plus ou moins long. Et nous savons tous que se remettre au sport est dur. Ce qui nous fait parfois encore plus repousser le jour où nous remettons enfin nos baskets. Alors, comment rendre plus facile cette fameuse reprise ? Moins douloureuse au niveau des courbatures et de notre mental ? Liife a les réponses !

Ne pas vouloir en faire trop

C’est probablement l’erreur capitale que la plupart des gens commettent. Nous avons encore nos temps et nos kilomètres d’avant en tête. Sauf qu’entre-temps le temps s’est écoulé et notre corps a perdu l’habitude du sport régulier. Tu faisais peut-être sans aucun soucis 45 minutes de jogging avant la blessure, ce ne va pas être comme ça maintenant. Alors, règle numéro 1 : un pas après l’autre. Le pire c’est de vouloir faire exactement le même entraînement comme avant, le faire et se sentir tellement mal après qu’on ne le refait pas trois jours après. C’est la recette idéale pour ne pas recommencer de manière durable. Commence plutôt en te disant que même une minute de jogging est meilleure qu’aucune. Sors et cours jusqu’à ce que tu ne puisses plus (ce sera plus tôt que tu ne le penses). Et ce n’est pas grave ! La prochaine fois tu vas ajouter 5 minutes de plus, après encore 5 minutes de plus et un jour tu vas les faire les 45 minutes. Super ! Tu es de retour !

Y aller accompagner

Reprendre le sport peut être dur et tu vas souvent avoir envie de ne pas suivre ton propre planning. C’est pour cela que Liife te conseille d’inviter une amie, ton partenaire ou un collègue à faire du sport avec toi. Si un jour tu n’as pas envie d’aller courir/nager/à la salle de sport, il va te relever et tu vas en faire de même pour lui.

Intègre le sport dans ta routine

Les humains aiment les routines (d’accord, peut-être pas tous), mais elles peuvent aider à bâtir une habitude (et c’est ce qu’on cherche après tout). Tu sors d’une période sans sport et tu t’es probablement habitué à ta vie comme ça. Mais maintenant, il est temps de réintégrer le sport dans ton quotidien. Alors, réfléchis à quand sera le meilleur timing pour toi de faire du sport. A la pause midi ? Le matin ? Le soir après le boulot ? A toi de voir, tu te connais le mieux 😉 Ensuite, note toi dans ton agenda quand tu veux aller au sport et mets des rappels.

Il nous reste alors seulement à te souhaiter bon courage dans ta reprise et : QUITTE L’ORDI ET VA AU SPORT ENFIN ! 😉

 

Semaine détox : le retour d’expérience de Nathalie Elbaz

Nathalie Elbaz, 48 ans

Il y a deux semaines, Nathalie Elbaz, directrice générale chez Guerlain, a pu tester la  nouvelle offre de Liife : la semaine détox. Tout au long de la semaine, elle a raconté à Liife ce qu’elle a aimé, mais aussi ce qu’il faudrait améliorer. Retour sur une expérience savoureuse et un objectif d’été à moitié accompli :

Au début de la semaine, Nathalie Elbaz nous avoue être gourmande. « Je me lâche souvent ». Malgré une alimentation plutôt saine, elle souhaite tester la cure détox pour déclencher un changement positif et durable dans son alimentation avec un objectif précis à la clé : perdre 3 kilos à la fin de juin. C’est alors parti pour 5 jours de plats chauds, salades, soupes et desserts Liife – du matin au soir.

Jour 1 : Surprise

Après une journée avec un Granola Bowl « super gourmand » et une salade « tellement délicieuse », Nathalie est surprise. Sa crainte d’une journée remplie de jus et de légumes crus ne s’est pas concrétée. « Pas faim du tout de la journée », elle nous écrit lundi soir. Tant mieux, car un changement durable ne se fait pas en arrêtant de manger complètement, puis retomber dans ses anciennes habitudes une fois la cure finie.

Jour 2 : Culpabilité

Nathalie Elbaz culpabilise avec les desserts. Elle nous dit mardi soir qu’elle a l’impression de manger beaucoup de sucré dans les jus et les compotes de dessert. Charles, chef cuisinier de Liife lui explique : « Surtout pas d’inquiétude à avoir, rassurez-vous. Une alimentation détox et des recettes gourmandes ne sont pas incompatibles. C’est justement l’un des fondements de Liife. Nos recettes ne contiennent que des sucres naturellement présents dans les aliments, et sont surtout riches en fibres, en eau et en antioxydants favorisant le processus de la détox. » Mais, le feedback de Nathalie Elbaz est précieux pour Liife et de ce fait les plats suivants sont adaptés pour la suite de la cure. Moins de fruits sucrés et plus de fruits peu caloriques tels que les kiwis et la pastèque et également plus de légumes aux propriétés antioxydantes comme la roquette, le concombre, le poivron et le chou-fleur.

Jour 3 : Les premiers effets positifs

Après seulement trois jours passés, la manager peut sentir les premiers effets d’une alimentation saine et des portions plus raisonnables. « Je me sens bien après ces trois jours. Bonne énergie, bon sommeil, on continue ! »

Jour 4 : Bonne conscience

Plus de culpabilité ! Avec la nouvelle offre adaptée, Nathalie Elbaz se sent soulagée. « Cela me donne bonne conscience de manger bon et sain. Je crois que je vais prolonger la cure. » En plus de cela, elle adore avoir la surprise chaque matin – de ne pas savoir ce qu’elle va déguster dans la journée. « Et c’est tellement pratique de ne s’occuper de rien ! » Chaque jour, Liife lui livre les plats de la journée jusqu’à sa porte !

Jour 5 : et les 3 kilos ?

Fin de la semaine. Depuis lundi, Nathalie Elbaz teste l’offre détox de Liife. Alors qu’est-ce son retour sur la semaine passée ? « Après cinq jours, je sens que j’ai dégonflé. En effet, presque – 1,5 kilos sur la balance ! Je me sens super en forme et surtout j’ai envie de continuer à manger sainement. »

Bilan : moins 1,5 kilos et une cliente qui a déclenché un changement positif vers une alimentation plus saine. L’équipe de Liife est contente !

Si toi aussi tu souhaites changer tes habitudes, perdre du poids ou gagner de la masse musculaire, va sur le site de nos cures (bientôt disponible) et contacte-nous !

 

Semaine détox : témoignage de Nathalie Elbaz, DG chez Guerlain France

Moins trois kilos avant la fin de juin. C’est l’objectif que Nathalie Elbaz, directrice générale chez Guerlain France, s’est fixée pour cet été. Pour y parvenir et pour changer ses habitudes alimentaires de manière durable, elle a choisi de faire une cure détox d’une semaine chez Liife. Chaque jour, elle reçoit alors des plats spécialement conçus pour elle qui l’aideront à parvenir à son but. Nous avons parlé avec elle au début de sa cure.

Bonjour Nathalie ! Présentez-vous un peu aux lecteurs du Blog de Liife ! Qu’est-ce que vous faites dans la vie ?

Bonjour, je m’appelle Nathalie Elbaz, j’ai 48 ans et je suis Directrice Générale de Guerlain France.

Combien d’heures dormez-vous par jour?

Je dors environ 8h par nuit.

Pratiquez-vous une activité physique et considérez-vous avoir une alimentation saine ?

Je fais de la gym, de la marche rapide et du yoga. Concernant mon alimentation, j’ai une alimentation plutôt saine, mais comme je suis gourmande, je me lâche souvent.

La cure

Pourquoi avez-vous choisi la cure détox de Liife ?

J’ai choisi de tester la cure détox Liife pour voir ce que cela donne de faire une semaine de détox qui ne soit pas exclusivement composée de jus, car je sais que sinon j’en serais incapable. C’est top de découvrir chaque matin un programme complet de la journée et franchement, tout est délicieux.

Quels sont vos objectifs avec une cure made in Liife ?

Mon objectif pour les mois qui viennent est de perdre les fameux 3 kilos avant l’été et je compte sur la cure détox Liife d’une semaine pour commencer à prendre de bonnes habitudes et me mettre à manger moins, mais mieux.

Parfait, ça a l’air d’être un bon plan ! Merci Nathalie et on reparlera de votre ressenti à la fin de votre cure !

 

Maca : Plante stimulante des Andes péruviennes

Une vraie bombe de minéraux essentiels, le maca ne cesse de donner de l’énergie aux gens qui en consomment. De l’énergie pour le combat, pour le système immunitaire et … aussi pour autre chose 😉 Lisez vous-mêmes!

Qu’est-ce le maca ?

Le maca est une plante dont on consomme le tubercule sous poudre ou gélules. Il est parfaitement adapté aux conditions climatiques des hauts plateaux dans les Andes péruviennes. Connu par les habitants de ces régions depuis 4000 ans, les péruviens des hauts plateaux consomment en moyenne 500g de ce tubercule par jour. Bien que la production ait ralenti dans les années 1960 et 1970, elle est aujourd’hui en plein essor grâce à la demande venant de l’Amérique du Nord et de l’Europe.

Ce que le maca contient

Environ 65% de glucides et 10 à 15 % de protéines. Riche de 16 minéraux essentiels et 7 vitamines, il comble des nombreux besoins nutritifs et aide à récupérer.

Les vertus

Le maca a plusieurs effets bénéfiques. Le plus connu : il stimule le désir sexuel et accroît la fertilité chez l’homme. Bien que cela ne soit pas encore entièrement prouvé par la science, les premières expériences semblent soutenir cette hypothèse. Mais les vertus ne s’arrêtent pas là. Le maca réduit également les symptômes de la ménopause, effet déjà bien connu par les péruviens de l’époque. Stimulateur du système immunitaire, il fortifie et était, de ce fait, déjà utilisé par des soldats en Amérique latine. Finalement, le maca aide à soulager le stress, à redonner la vitalité aux sportifs et aide à former des muscles. Entièrement naturel, prendre du maca est ainsi mieux que prendre des stéroïdes ou des hormones de croissance souvent issus de laboratoires chimiques.

Dosage

La plupart des sources recommandent 500mg à 1g de ce tubercule miraculeux trois fois par jour. Cependant, les péruviens en consomment largement plus – mais bon, ils sont habitués. Pour être sûr d’atteindre les meilleurs résultats, les experts conseillent une cure de deux mois minimum.

Et si le maca te tente maintenant plus que jamais, goûte « La Vérité si je mangue » (pomme bio, ananas bio, mangue, maca bio) !

 

Le camu camu: la baie méconnue de l’Amazonie

Peu connue encore en Europe, cette petite baie acidulée commence à percer sur notre marché. Mais qu’est-ce le camu camu ? Pourquoi devrais-je le consommer et surtout combien ? Toutes les réponses dans l’article de la semaine sur le Blog de Liife.

Qu’est-ce le camu camu ?

Le camu camu est un arbuste de la forêt amazonienne qui appartient à la même famille que le myrte. Cette petite baie se consomme généralement sous forme de pulpe ou de poudre en raison de sa forte acidité. Populaire déjà auprès des peuples au Pérou qui l’utilisaient comme remède naturel ou comme substitut au citron, ce fruit était longtemps méconnu car jugeait non-comestible. Grâce à la découverte de sa tenue exceptionnelle de vitamine C, le camu camu vit aujourd’hui un essor non pas seulement en Amérique latine, mais aussi en Europe. Cependant, il reste encore un fruit peu consommé, surtout par rapport à l’acérola ou d’autres super-fruits, car ses trésors sont difficiles à extraire. La récolte se fait notamment dans des petites structures voire dans l’Amazonie sauvage.

 Ce que le camu camu contient

Tu l’as déjà lu, le camu camu est extrêmement riche en vitamine C. On y trouve 9000 mg pour 100g de fruits. Pour te donner une idée : 100g d’oranges contiennent seulement 60mg de vitamine C. Mais les super-ingrédients de ce fruit ne s’arrêtent pas là. Il contient également beaucoup de flavonoïdes et de polyphénols ainsi que des tanins qui aident avec l’anti-oxydation. En plus, le camu camu offre aussi des vitamines B1, B2, B3, des acides  aminés et du potassium, du fer et du phosphore.

 Les vertus

Avec tous ces ingrédients, le camu camu fait des miracles. Riche en vitamine C, il lutte efficacement contre la fatigue et contribue au bon fonctionnement du système immunitaire, notamment pendant et après un exercice physique intense. Antioxydant naturel, il prévient contre le vieillissement cellulaire et participe ainsi à la réduction des rides et à la cicatrisation.

 Dosage

Mélange ½ cullière à café rase deux fois par jour dans ta boisson préférée ou viens prendre un jus avec du camu camu chez Liife. Ce ceomplément alimentaire peut être pris pour une cure de 30 jours ou avec une prise occasionnelle.

 

Et si le camu camu te tente maintenant plus que jamais, goûte le Pink Floyd bio (pomme, lait d’amande, banane, framboise, camu camu) !

 

 

Passée au crible : la Chlorella – algue aux multiples vertus

C’est ta première fois chez nous au restaurant, tu regardes l’offre des jus, ton œil s’arrête sur la « Green Suédoise » – jus de pomme, concombre, épinard, citron vert et chlorella. Chlorella … c’est quoi ça ? On entend souvent cette question chez Liife et c’est pourquoi nous te proposons aujourd’hui cet article qui a pour but de t’éclaircir sur ce fameux ingrédient vert.

Qu’est-ce la chlorella ?

C’est une micro-algue qui est souvent vendue sous forme de poudre ou de comprimés. Son nom est d’origine latine et signifie « jeune/petit vert ». Elle pousse notamment dans l’eau douce et est consommée davantage dans les régions dans lesquelles elle est connue depuis des siècles c’est-à-dire le Japon, Taiwan ou la Corée.

Extrêmement persistante, la chlorella existe depuis plus que 2 millions d’années. Ainsi, elle est un des organismes les mieux étudiés sur terre et de nombreuses études scientifiques prouvent ses effets positifs. Effets qui proviennent entre autre de son taux de chlorophylle très élevé. (Chlorophylle…chlorella… ça commence à faire sens tout ça, hein ?) Il n’a jamais été trouvé une plante qui contient plus de chlorophylle que la chlorella. La structure de la chlorophylle ressemble à la structure de l’hémoglobine humaine, colorant qui rend notre sang rouge. C’est pourquoi cette fameuse micro-algue peut facilement enrichir notre sang avec des minéraux et est également capable de le nettoyer.

Ce que la chlorella contient

60% de protéines. Oui, tu as bien entendu. Mais aussi tous les acides aminés essentiels.  La chlorella est aussi riche en fer (120 mg/100 g), magnésium, calcium, phosphore, zinc et manganeux. Bonne nouvelle pour les végétariens et les vegan : récemment, on a trouvé que la chlorella est aussi extrêmement riche en vitamine B12 (100 mg/100 g) et ainsi parfaite pour prévenir contre un éventuel manque de vitamine B12 dans un régime sans viande.

Les vertus

Avec tant d’ingrédients magnifiques, la chlorella peut seulement avoir un effet positif sur notre santé. Et oui ! Nous savons déjà qu’elle est excellente pour les végétariens et les vegan. Mais la chlorella peut faire plus. Dans une étude au Japon, il a été prouvé que les femmes ayant consommé 6g de chlorella par jour sur une période prolongée avaient moins de dioxine dans leur lait maternel. Une preuve de plus que la chlorella est idéale pour désintoxiquer le foie et le corps en général de tout ce qui est toxines et métaux lourds.

Des autres vertus de la chlorella sont l’amélioration de la digestion, la prévention contre le cancer et la prolongation de la durée de vie des celulles (anti-aging !!!).

Dosage

Alors combien de chlorella dois-je consommer ? Pour un adulte, 2 à 5 g par jour sont idéaux. Cette dose peut être consommée en une fois ou répartie sur 3 fois par jour. Pour atteindre la dose maximale, il est conseillé d’augmenter progressivement le dosage sur une durée de 10 jours.

La chlorella est normalement à prendre avec un verre d’eau (si consommé en comprimé) ou mélangé dans la nourriture comme dans notre jus par exemple. Par contre, consommé avec du thé, le corps absorbe moins bien le fer dans la chlorella.

Et si la chlorella te tente maintenant plus que jamais, goûte le « Green Suédoise bio » (pomme, concombre, épinard, citron vert, chlorella) qui a seulement 164 kcal, mais 5g de protéines !