Posts

Le repos fait partie de la performance !

Plusieurs sportifs tombent dans le piège du surentrainement. En suivant la logique de, plus on s’entraine, plus on s’améliore, plus on performe, il semble évident que s’arrêter n’est qu’une perte de temps, donc pas de repos. Or, les séances et les performances se succèdent durant l’année et mine de rien, ça tape sur le système ! En fin de saison nous sommes donc sujets aux blessures et à l’irritation, qui sont les symptômes de la FATIGUE ; à la fois physique et psychique ; bien sûr, il n’y a pas que le sport dans cette histoire…

Ainsi, du repos s’impose : ça tombe bien c’est une période de vacances !

Attention, le repos n’est pas que de la glandouille, les massages, et grillé au soleil pour ressembler au sweet toast de chez Liife … pour optimiser la récup’ il faut bien s’alimenter et essayer, du mieux qu’on peut, d’avoir une hygiène de vie saine. De plus, il est bon de maintenir une activité physique légère qui ne nous pousse pas de nos retranchements tout en profitant de tout sport dont on a pas forcément accès toute l’année.

Pourquoi le repos fait-il partie de la performance ?

En effet, s’arrêter donne du temps au corps à la fois pour se reposer et se reconstituer (d’où la nécessité d’une bonne alimentation !), mais également pour intérioriser les gestes et les techniques que vous vous martelez à l’entrainement.

ALIMENTATION DE RECUP’

Les vacances, l’été, plus de contraintes que de plaisir ! Heureusement la chaleur nous pousse à manger plus léger.

Durant le break en intersaison on diminue le sport, par conséquent, on diminue nos dépenses énergétiques, et donc il faut réadapter nos assiettes. Comment s’y prendre ?

Astuces :

Pensez aux fruit frais, il y en a plein l’été ! salade, smoothies, à croquer, en accompagnement, en brochette, etc… les fruits de saison sont moins chers et ont plus de goût ! en voici quelques-uns : framboise, myrtille, banane, prune, mangue, figue, pastèque, poire, groseille, melon, raisin, citron, pêche et nectarine… il y a de quoi faire !

Le BBQ n’est pas réservé qu’à la viande ! les légumes prennent un autre goût quand ils sont grillés, vous verrez… sinon il y a aussi le poisson !

Les légumes de saisons : tomates, concombre, fenouil, haricots vert, poivron, artichaut, aubergine, céleri, courgette

Veiller à maintenir un apport protéique quotidien et suffisant avec toujours un peu de viande, poisson, œuf, soja, légumes secs (lentilles, pois, haricots, fèves, … en salade c’est frais !) mélangé à une céréale.

N’oublier pas les féculents, ce sont eux qui vous donnent de l’énergie pour toutes les activités que vous faites, ils font partie d’une bonne récupération.

Favoriser les matières grasses végétales crues ! de l’huile, il y en a plusieurs : goûtez, mélangez, variez et appréciez, elles sont essentielles à une bonne récupération et sont vectrices de vitamines ! c’est riche en énergie donc il n’en faut pas en mettre beaucoup (un ordre d’idée : une cuillère à soupe max par personne par repas)

Avec ça on peut faire beaucoup de salades très variées et équilibrées tout l’été.

Faire attention :

Ne pas trop griller ses aliments, lorsque c’est brûlé, ça devient cancérigène ! plus on en mange plus, on augmente les risques de cancer, ça vaut le coup de faire attention !

La viande rouge contient de la matière grasse dite saturée, c’est une matière grasse solide qui n’est pas idéale pour notre corps et son bon fonctionnement. Evitez d’en consommer tous les jours.

Après vous être bien reposé, c’est-à-dire tout ce qui est écrit plus haut dans l’article, vous serez frais et disposé pour vous lancer dans une nouvelle saison ; avec un temps d’avance sur tout le monde !

Après tout ce ne sont que des conseils, le meilleur est de se faire plaisir et de bien profiter de ses vacances ; de toute façon la reprise sera sportive !

Gardez toujours en tête que ce que vous mangez à un effet sur ce que vous êtes.

LIIFE_Eatsmart

Comment se remettre au sport après une longue pause ?

Une blessure, une période stressante, la flemme : il y a plein de raisons pour lesquelles, au cours de notre vie sportive, nous arrêtons de faire du sport pendant un temps plus ou moins long. Et nous savons tous que se remettre au sport est dur. Ce qui nous fait parfois encore plus repousser le jour où nous remettons enfin nos baskets. Alors, comment rendre plus facile cette fameuse reprise ? Moins douloureuse au niveau des courbatures et de notre mental ? Liife a les réponses !

Ne pas vouloir en faire trop

C’est probablement l’erreur capitale que la plupart des gens commettent. Nous avons encore nos temps et nos kilomètres d’avant en tête. Sauf qu’entre-temps le temps s’est écoulé et notre corps a perdu l’habitude du sport régulier. Tu faisais peut-être sans aucun soucis 45 minutes de jogging avant la blessure, ce ne va pas être comme ça maintenant. Alors, règle numéro 1 : un pas après l’autre. Le pire c’est de vouloir faire exactement le même entraînement comme avant, le faire et se sentir tellement mal après qu’on ne le refait pas trois jours après. C’est la recette idéale pour ne pas recommencer de manière durable. Commence plutôt en te disant que même une minute de jogging est meilleure qu’aucune. Sors et cours jusqu’à ce que tu ne puisses plus (ce sera plus tôt que tu ne le penses). Et ce n’est pas grave ! La prochaine fois tu vas ajouter 5 minutes de plus, après encore 5 minutes de plus et un jour tu vas les faire les 45 minutes. Super ! Tu es de retour !

Y aller accompagner

Reprendre le sport peut être dur et tu vas souvent avoir envie de ne pas suivre ton propre planning. C’est pour cela que Liife te conseille d’inviter une amie, ton partenaire ou un collègue à faire du sport avec toi. Si un jour tu n’as pas envie d’aller courir/nager/à la salle de sport, il va te relever et tu vas en faire de même pour lui.

Intègre le sport dans ta routine

Les humains aiment les routines (d’accord, peut-être pas tous), mais elles peuvent aider à bâtir une habitude (et c’est ce qu’on cherche après tout). Tu sors d’une période sans sport et tu t’es probablement habitué à ta vie comme ça. Mais maintenant, il est temps de réintégrer le sport dans ton quotidien. Alors, réfléchis à quand sera le meilleur timing pour toi de faire du sport. A la pause midi ? Le matin ? Le soir après le boulot ? A toi de voir, tu te connais le mieux 😉 Ensuite, note toi dans ton agenda quand tu veux aller au sport et mets des rappels.

Il nous reste alors seulement à te souhaiter bon courage dans ta reprise et : QUITTE L’ORDI ET VA AU SPORT ENFIN ! 😉

 

Le camu camu: la baie méconnue de l’Amazonie

Peu connue encore en Europe, cette petite baie acidulée commence à percer sur notre marché. Mais qu’est-ce le camu camu ? Pourquoi devrais-je le consommer et surtout combien ? Toutes les réponses dans l’article de la semaine sur le Blog de Liife.

Qu’est-ce le camu camu ?

Le camu camu est un arbuste de la forêt amazonienne qui appartient à la même famille que le myrte. Cette petite baie se consomme généralement sous forme de pulpe ou de poudre en raison de sa forte acidité. Populaire déjà auprès des peuples au Pérou qui l’utilisaient comme remède naturel ou comme substitut au citron, ce fruit était longtemps méconnu car jugeait non-comestible. Grâce à la découverte de sa tenue exceptionnelle de vitamine C, le camu camu vit aujourd’hui un essor non pas seulement en Amérique latine, mais aussi en Europe. Cependant, il reste encore un fruit peu consommé, surtout par rapport à l’acérola ou d’autres super-fruits, car ses trésors sont difficiles à extraire. La récolte se fait notamment dans des petites structures voire dans l’Amazonie sauvage.

 Ce que le camu camu contient

Tu l’as déjà lu, le camu camu est extrêmement riche en vitamine C. On y trouve 9000 mg pour 100g de fruits. Pour te donner une idée : 100g d’oranges contiennent seulement 60mg de vitamine C. Mais les super-ingrédients de ce fruit ne s’arrêtent pas là. Il contient également beaucoup de flavonoïdes et de polyphénols ainsi que des tanins qui aident avec l’anti-oxydation. En plus, le camu camu offre aussi des vitamines B1, B2, B3, des acides  aminés et du potassium, du fer et du phosphore.

 Les vertus

Avec tous ces ingrédients, le camu camu fait des miracles. Riche en vitamine C, il lutte efficacement contre la fatigue et contribue au bon fonctionnement du système immunitaire, notamment pendant et après un exercice physique intense. Antioxydant naturel, il prévient contre le vieillissement cellulaire et participe ainsi à la réduction des rides et à la cicatrisation.

 Dosage

Mélange ½ cullière à café rase deux fois par jour dans ta boisson préférée ou viens prendre un jus avec du camu camu chez Liife. Ce ceomplément alimentaire peut être pris pour une cure de 30 jours ou avec une prise occasionnelle.

 

Et si le camu camu te tente maintenant plus que jamais, goûte le Pink Floyd bio (pomme, lait d’amande, banane, framboise, camu camu) !

 

 

Passée au crible : la Chlorella – algue aux multiples vertus

C’est ta première fois chez nous au restaurant, tu regardes l’offre des jus, ton œil s’arrête sur la « Green Suédoise » – jus de pomme, concombre, épinard, citron vert et chlorella. Chlorella … c’est quoi ça ? On entend souvent cette question chez Liife et c’est pourquoi nous te proposons aujourd’hui cet article qui a pour but de t’éclaircir sur ce fameux ingrédient vert.

Qu’est-ce la chlorella ?

C’est une micro-algue qui est souvent vendue sous forme de poudre ou de comprimés. Son nom est d’origine latine et signifie « jeune/petit vert ». Elle pousse notamment dans l’eau douce et est consommée davantage dans les régions dans lesquelles elle est connue depuis des siècles c’est-à-dire le Japon, Taiwan ou la Corée.

Extrêmement persistante, la chlorella existe depuis plus que 2 millions d’années. Ainsi, elle est un des organismes les mieux étudiés sur terre et de nombreuses études scientifiques prouvent ses effets positifs. Effets qui proviennent entre autre de son taux de chlorophylle très élevé. (Chlorophylle…chlorella… ça commence à faire sens tout ça, hein ?) Il n’a jamais été trouvé une plante qui contient plus de chlorophylle que la chlorella. La structure de la chlorophylle ressemble à la structure de l’hémoglobine humaine, colorant qui rend notre sang rouge. C’est pourquoi cette fameuse micro-algue peut facilement enrichir notre sang avec des minéraux et est également capable de le nettoyer.

Ce que la chlorella contient

60% de protéines. Oui, tu as bien entendu. Mais aussi tous les acides aminés essentiels.  La chlorella est aussi riche en fer (120 mg/100 g), magnésium, calcium, phosphore, zinc et manganeux. Bonne nouvelle pour les végétariens et les vegan : récemment, on a trouvé que la chlorella est aussi extrêmement riche en vitamine B12 (100 mg/100 g) et ainsi parfaite pour prévenir contre un éventuel manque de vitamine B12 dans un régime sans viande.

Les vertus

Avec tant d’ingrédients magnifiques, la chlorella peut seulement avoir un effet positif sur notre santé. Et oui ! Nous savons déjà qu’elle est excellente pour les végétariens et les vegan. Mais la chlorella peut faire plus. Dans une étude au Japon, il a été prouvé que les femmes ayant consommé 6g de chlorella par jour sur une période prolongée avaient moins de dioxine dans leur lait maternel. Une preuve de plus que la chlorella est idéale pour désintoxiquer le foie et le corps en général de tout ce qui est toxines et métaux lourds.

Des autres vertus de la chlorella sont l’amélioration de la digestion, la prévention contre le cancer et la prolongation de la durée de vie des celulles (anti-aging !!!).

Dosage

Alors combien de chlorella dois-je consommer ? Pour un adulte, 2 à 5 g par jour sont idéaux. Cette dose peut être consommée en une fois ou répartie sur 3 fois par jour. Pour atteindre la dose maximale, il est conseillé d’augmenter progressivement le dosage sur une durée de 10 jours.

La chlorella est normalement à prendre avec un verre d’eau (si consommé en comprimé) ou mélangé dans la nourriture comme dans notre jus par exemple. Par contre, consommé avec du thé, le corps absorbe moins bien le fer dans la chlorella.

Et si la chlorella te tente maintenant plus que jamais, goûte le « Green Suédoise bio » (pomme, concombre, épinard, citron vert, chlorella) qui a seulement 164 kcal, mais 5g de protéines ! 

Chocolat : ce que vos œufs de Pâques vous cachent

Œufs, lapins, poussins… Pâques est finie et ce qui nous reste, c’est un tas de friandises sous formes très diverses. Mais, ce qu’elles ont pratiquement toutes en commun, c’est qu’elles sont faites de chocolat – une des friandises préférées de tout le monde. Nous savons tous qu’en en mangeant trop, on grossit (trop de gras, trop de chocolat) et c’est votre 6-Pâques qui en fait les frais, ou pas ? Liife est à allé à la chasse aux œufs vertus du chocolat.

Riche en antioxydants

Le chocolat contient des antioxydants et notamment des polyphénols qui luttent contre le vieillissement des cellules. Bonne nouvelle pour toi si tu vois déjà les premières rides apparaître sur ton visage (#relatable). Ce qui est surprenant c’est que le chocolat contribue à 43% de nos apports en polyphénols. Et cela ne s’arrête pas là. Les antioxydants dans le chocolat ont aussi des effets anti-inflammatoires, anti-cancérigènes et ils protègent le système cardiovasculaire.

Riche en magnésium

Le chocolat au lait contient 60mg de magnésium par 100g de chocolat, le chocolat noir même 112mg. Autant pour te dire qu’il y en a pas mal de magnésium dans le chocolat. Et il n’a pas mal de vertus aussi ! Le magnésium aide, effectivement, à réduire le stress et l’anxiété. Il prévient aussi le diabète type 2, l’hypertension et les maladies cardiaques.

Aide à la performance intellectuelle

Une étude a montré que la consommation régulière de chocolat chaud peut aider à la circulation sanguine dans le cerveau et ainsi augmenter la performance intellectuelle et prévenir contre l’Alzheimer. Si ce n’est pas une bonne nouvelle, je ne sais pas ce que c’est !

Bonne humeur

Le chocolat augmente la production d’endorphines et contribue ainsi à maintenir la bonne humeur. En même temps c’est tellement bon. Sauf si tu tombes sur un combo alcool orange, là tu risques d’être énervé.  Et cela grâce au phényléthylamine. C’est un neurotransmetteur qui augmente aussi en quantité dans ton cerveau quand tu es amoureux ou quand tu as fait du sport. Alors, même si tu es célibataire et tu ne fais pas de sport, tu peux te sentir comme si – avec le chocolat ! On comprend mieux certaines soirées maintenant.

Allié pendant la grossesse

Des études ont montré que la consommation quotidienne de chocolat avec plus de 70% de pâte de cacao, réduit de 69% les risques de développer une prééclampsie, complication liée à l’hypertension artérielle qui peut amener à un accouchement préliminaire. Cela est lié notamment aux théobromines dans le chocolat noir. Le chocolat au lait est, par contre, déconseillé pendant la grossesse. Il contient beaucoup trop de sucre.

Bien choisir son chocolat

En ayant lu tout ça, tu vois peut-être que nous parlons beaucoup de chocolat noir. C’est parce qu’il est effectivement plus sain que le chocolat au lait ou le chocolat blanc qui contiennent des plus grosses quantités de sucre.  C’est pourquoi il est essentiel de bien choisir son chocolat. Au moins 70% de cacao, très peu de sucre et pas d’additifs laitiers. Ce sont les règles d’or. Et même si le chocolat peut avoir ses bons côtés, n’oublie pas que c’est une friandise et que tu devrais limiter ton apport à 30 à 50 grammes par jour. (Je sais que cette indication vient un peu tard, maintenant que tu as déjà dévoré ton lapin en chocolat à 150g. Tu réessayeras l’année prochaine ! Liife te pardonne !)

Carte de printemps : bon pour le corps et pour le palais

Tant attendue, elle est enfin là : notre nouvelle carte de printemps pour les amateurs de sport (ou pas) ! Cette saison, on va vous régaler avec plein de nouveaux plats chauds savoureux, des jus protéinés, détox ou fortifiants ainsi que des nouvelles salades vegan. Dans l’article de la semaine, Liife aimerait vous présenter un peu plus les idées derrière les recettes. Pourquoi elles sont bonnes pour votre palais, mais également pour votre corps. Allons-y !

Nos plats chauds

CHOU FLOWER POWER (Chou-fleur rôti, sauce aux épices, riz basmati bio, grenade et ciboulette.)

Riche en eau mais aussi et surtout en goût lorsqu’il est grillé, le chou-fleur est un allié minceur sans restreindre le palais. C’est un légume très digeste qui contient, en plus, de nombreux nutriments et vitamines essentiels comme le sélénium, les vitamines B9 et C, le Magnésium, le phosphore et le potassium. Le riz, quant à lui, permet de profiter de tous les bienfaits du chou-fleur lors de la digestion. Le persil et la grenade sont riches en antioxydants. D’ailleurs, notre Chou Flower Power est vegan et sans gluten.

KCAL : 209, GLUCIDES : 32, PROTÉINES : 9, LIPIDES : 13, FIBRES : 5

 

FISH & CHILL (Cabillaud, sarrasin bio au cresson cru et cuit, baies roses et sauce au lait d’amande bio.)

C’est un plat peu calorique et riche en protéines et en fibres, notamment grâce au Cabillaud. Ce dernier est un poisson maigre et également riche en vitamine B12, allié du système cardiovasculaire. Le sarrasin (naturellement sans gluten) est peu calorique et pourtant très rassasiant. Enfin vient le cresson, aliment détoxifiant par excellence qui, en plus, est riche en fer et en vitamine C.

KCAL : 238, GLUCIDES : 29, PROTÉINES : 21, LIPIDES : 2,5, FIBRES : 0,7

 

CHICKEN/TOFU GREEN CURRY (Crème de curry verte protéinée aux brocolis bio et épinards. Riz basmati bio, coriandre, cébette et amandes. Poulet rôti ou tofu grillé.)

Calorique, riche en fibres et très varié en protéines entre le brocoli, les épinards et les amandes, il s’agit d’un plat plein d’énergie et parfaitement équilibré permettant de rester en forme même avec des entraînements intenses. Idéal pour la musculation !

POULET :

KCAL : 354, GLUCIDES : 40, PROTÉINES : 25, LIPIDES : 9, FIBRES : 2

TOFU :

KCAL : 331, GLUCIDES : 41, PROTÉINES : 13, LIPIDES : 11, FIBRES : 2

 

QUINOTTO (Risotto crémeux de quinoa bio et lentilles corail bio aux câpres et cerfeuil, aubergine grillée. Poulet ou tofu grillé.)

L’alliance Quinoa / Lentille apporte un excellent équilibre entre bons glucides, protéines et fibres. L’aubergine est chargée d’antioxydants et diminue l’absorption des graisses par l’organisme. Un bol d’énergie et d’équilibre parfaitement digeste. Un plat à déguster surtout quand on fait beaucoup de Cardio !

POULET :

KCAL : 270, GLUCIDES : 28, PROTÉINES : 26, LIPIDES : 4, FIBRES : 5

TOFU :

KCAL : 247, GLUCIDES : 29, PROTÉINES : 13, LIPIDES : 6, FIBRES : 5

 

Nos salades :

BETTER STRONGER PEANUT BUTTER (Semoule végétale : brocoli bio, épeautre bio et mais. Pousses d’épinard, sweet & sour sauce au peanut butter bio.)

La cacahuète est une graine oléagineuse aux vertus énergétiques. C’est un aliment adapté à un mode de vie sportif car riche en protéines, en fer, en magnésium mais également en fibre. Elle permet lors du repos une meilleure oxygénation des muscles. En y ajoutant le brocoli, l’épeautre, le maïs et les épinards, on obtient un plat équilibré, riche en fibres et en protéines végétales, devenant facilement assimilable par l’organisme.

KCAL : 210, GLUCIDES : 27, PROTÉINES : 10, LIPIDES : 6, FIBRES : 8

 

KIMCHOU ROUGE (Chou rouge lacto-fermenté façon Kimchi, gingembre bio, daikon, poireaux bio, romaine, gomasio maison.)

Le Kimchi c’est un plat coréen aux multiples vertus : riche en fibres, pauvre en calories, source de vitamines et de calcium, mais surtout, il contient des probiotiques du fait de sa fermentation qui procure une meilleure digestion et booste le système immunitaire.

KCAL : 70, GLUCIDES : 13, PROTÉINES : 4, LIPIDES : 5, FIBRES : 6

 

MAMMA MIA ! (Salade de pâtes, crémeux de piquillos, fenouil et olives grillées à l’aneth.)

Ce plat vous régale avec des pâtes al dente pour vous apporter des bons glucides tout au long de la journée et sans augmenter votre glycémie. Il contient également du fenouil, reconnu pour ses vertus digestives et diurétiques car riche en eau, source de fibre et de vitamines A et C. Des olives, riches en « bonnes graisse » et sources de fer et de vitamines E, permettent, quant à elles, une bonne circulation sanguine et oxygénation de l’organisme. Parfait pour des sports d’endurance !

KCAL : 261, GLUCIDES : 38, PROTÉINES : 7, LIPIDES : 9, FIBRES : 6

Pour découvrir toute notre carte, c’est par ici.

Malade : faire du sport ou rester chez soi ?

Même si l’hiver approche de sa fin, il y en a quand même encore quelques uns et unes d’entre nous qui se battent avec un rhume ou une grippe. Désagréable dans toutes les situations, cet état pose un problème supplémentaire au sportif : s’entraîner ou pas ? La question du jour: Maladie et sport, est-ce que ça va ensemble? Liife a les réponses.

Une chose est sûre : faire du sport améliore le système immunitaire. Ainsi, le sport prévient contre les maladies sévères comme les maladies cardiovasculaires, mais également contre les maladies plus légères comme les rhumes. MAIS : c’est seulement vrai en état de santé – en tant que prévention pour ne pas tomber malade ! Une fois tombé malade, les règles changent. Mais faut-il, pour autant, arrêter toute activité physique ? Est-ce que cela dépend peut-être de la grièveté de la maladie ?

Un simple rhume

Quand on a attrapé un petit rhume, rien n’empêche en soi d’aller s’entrainer. Une légère transpiration va même t’aider sur ton chemin de guérison. L’important pour pratiquer une activité physique quand tu as un rhume, c’est de ne pas avoir de fièvre. Mais attention ! Même si tu réponds à ce critère, il ne faut pas pour autant te dépenser à 100%. Réduis ton effort en intensité, c’est-à-dire fait moins longtemps et aussi des choses plus faciles. En plus, évite d’aller à la salle de sport pour ne pas transmettre tes bactéries à tout le monde. Préfère plutôt le sport à la maison ou dehors dans la nature.

Grippe ou rhume avec fièvre 

Réponse simple : sport interdit ! Ton corps est en train de lutter contre un virus ou des bactéries plus résistantes et il a besoin de toutes tes énergies pour gagner ce combat. Faire du sport dans cet état peut même devenir dangereux. Tu risques d’attraper une « myocardite ». Il vaut alors mieux que tu restes chez toi, que tu mates des séries sur Netflix et, surtout, que tu boives, boives, boives (de l’eau bien évidemment).

Une liste pour décider

Voici une petite liste pour décider si ta maladie te permet de faire du sport ou pas :

Si ton nez coule, est bouché, si ta gorge est irritée ou si tu a des maux de tête légers, tu peux aller faire du sport. MAIS: Si tu as la fièvre, des frissons, des courbatures (et pas ceux que tu as du sport la semaine dernière, hein ?),  la toux, des maux de ventre ou de tête ainsi qu’une fatigue excessive, évite plutôt de faire du sport.

Règle d’or 

Avant toute autre chose, il y a une règle à respecter : écoute ton corps ! Il sait le mieux ce dont tu as besoin. Alors si ta tête te dit que tu dois t’entraîner sinon tu vas rater tes objectifs sportifs, mais que ton corps te conseille clairement de rester au lit, écoute-le et profite de ton arrêt maladie!

Petit conseil Liife: Pour éviter de tomber malade, viens boire un Ginger Shot chez nous! Cela va booster ton système immunitaire!

Dernière chose : en cas de doute ou de prise de médicaments qui contre-indiquent une activité physique, il vaut mieux consulter ton médecin (parce qu’on sait plein de choses chez Liife, mais on ne sait pas tout non plus ;)).

Les 4 sportifs à suivre sur les réseaux sociaux

Tu cherches de l’inspiration pour tes entrainements ? Le coup de pouce pour te dépasser au sport ? Ou tu veux juste mater des gens se dépasser pendant que tu es au chaud sur ton canapé ? Peu importe ta motivation, Liife t’a concocté une petite liste de sportifs à suivre sur les réseaux sociaux :

Martin Fourcade :

On ne pourrait pas faire cette liste sans y mettre Martin Fourcade ! Après les Jeux Olympiques à Pyeongchang, le biathlète est désormais le sportif français avec le plus de médailles d’or aux Jeux d’hiver. Félicitations ! Une raison de plus pour suivre son compte Instagram @martinfourcade. Des photos de ses entrainements, ses compétitions et surtout des photos de paysage enneigé à couper le souffle. Petite mention spéciale à Tangi Kerhoas qui en plus d’avoir réalisé la première vidéo de Liife, a aussi produit le reportage « Dans les skis de Martin » pour L’Equipe 21.

martin fourcade instagram

Julia Pereira :

La jeune shooting star du snowboardcross ! A seulement 16 ans, six ans après avoir débuté le snowboard, elle finit deuxième aux Jeux Olympiques d’hiver – juste derrière la favorite italienne Michaela Moioli. Un rêve d’enfant se réalise. Sur Instagram, sous le nom de @julia_pereira_snowboard, on peut suivre les aventures de la jeune femme pleine d’énergie qui n’est pas seulement passionnée de snowboard mais aussi de skateboard et de surf. Chez Liife, on est fan !

julia pereira snowboard

Graine de Sportive :

On s’éloigne des sports d’hiver et des Jeux Olympiques pour présenter un Blog sportif que nous aimons particulièrement : Graine de Sportive. De l’Aquabike au Surf à la maison, la Bloggeuse Marie a tout testé. Mais avant tout, elle est adepte de tennis et de running avec sur son compteur le Marathon de Paris 2017. Pour suivre ses préparations pour le Marathon de Londres en 2018 : c’est sur Instagram sous le nom de @marinette_gds ou sur son Blog Graine de Sportive.

graine de sportive, instagram, blog, running, marathon

Marine Leleu :

Si tu cherches une YouTubeuse Fitness pas comme les autres, une fille naturelle et rigolotte, on l’a trouvé pour toi. Marine Leleu amène ses abonnés par exemple sur un Marathon de nocturne à Paris, elle donne des prestigieux conseils pour s’entraîner à des Triathlons et parle également de comment gérer son temps entre un travail à temps plein et ses aspirations sportives.  Retrouve-la sur sa chaîne YouTube Marine Leleu et sur Instagram sous le nom de @marinlle.

marine leleu instagram youtube sport

 

Top 3 des problèmes qui ruinent tes résolutions sportives de 2018. Liife t’apporte des solutions !

Il y a 8 semaines, beaucoup d’entre nous ont pris des bonnes résolutions pour 2018. Accorder son temps à la lecture plutôt qu’aux réseaux sociaux, apprendre le coréen, procrastiner moins, ranger plus, boire de l’eau plutôt que de la bière. Et surtout : faire plus de sport ! Mais, comme chaque année, tu as déjà un peu perdu la motivation qui t’était inhérente au début de cette année. Pas de problème, voici quelques idées pour rebondir et pour enfin tenir tes résolutions !

Maigrir (38%) et faire du sport (35%) sont les Top 2 des résolutions des français en 2018. SI tu lis cet article, c’est probablement parce que tu en fais partie. Mais on sait tous que prendre des résolutions, c’est facile, les tenir c’est, disons, un peu moins facile. Mais, c’est à toi de redresser la barre.

Problème n 1 : Too big too soon

Souvent, dans la motivation initiale, on a tendance à vouloir atteindre nos buts d’un coup, tout de suite, idéalement déjà hier. Mais quand tu sors d’une période qui était moins marquée par le sport (mais plus par les séances Netflix&Chips), ce n’est pas facile. Par exemple : Si ton but est de faire du sport 3 fois par semaine, tu vas avoir tendance à vouloir t’y tenir méticuleusement pendant la première semaine de 2018 (autrement tu serais un looser). Du coup, tu te lances, tu fais du jogging 3 fois par semaine pendant 30 minutes, mais tes poumons, eux, sont restés devant Netflix,. C’est normal, tu n’as plus l’habitude. La semaine 2/2018 venue, tu te dis : « C’était quand même fatiguant la semaine dernière tout ce jogging.», et tu abandonnes la course à pied, tu enchaines les épisodes de Stranger Things. Voilà, ce qui se passe souvent quand on prend des résolutions et qu’on veut les atteindre tout de suite.

Le conseil de Liife :

Commence lentement. L’année 2018 a 52 semaines, tu ne dois pas atteindre tous tes objectifs dans la première ! Pourquoi pas commencer avec une séance de jogging le samedi, une séance lente, plus courte que l’objectif que tu t’es fixé? Et peu à peu, tu augmentes ton rythme, la fréquence, le temps de la course. Ainsi, tu ne te sens pas surchargé avec cette nouvelle activité et à la fin de 2018 tu pourras dire avec fierté que tu fais maintenant 5 séances de jogging de 30 minutes par semaine. Tu auras même dépassé ton objectif ! Ça fait rêver, non ?

Problème 2 : Si c’est pas ton truc, alors c’est pas ton truc !

Souvent on choisit ses objectifs en fonction des croyances qu’on a sur nous, sur comment nous voulons être vu de l’extérieur, par notre environnement social. Imaginons que ta meilleure amie Anne-Laure est hyper fan du Yoga et elle te dit que tu devrais essayer, que ça te ferait du bien etc. Et tu te dis que c’est vrai que tu es souvent un peu stressé et que le Yoga ça a l’air cool, ça t’irait bien et tu prends la résolution de devenir fan du Yoga en 2018. Sauf que, une fois commencé, tu te rends compte que ce n’est pas trop ton truc, et tu abandonnes, et tu te sens mal parce que tu as abandonné ta résolution sportive de 2018.

Le conseil de Liife :

Prends seulement des résolutions qui te correspondent. Ne te laisse pas influencer par des choses que tu devrais faire, aimer… Si le Yoga n’est pas ton délire, ce n’est pas du tout grave. Peut-être ta passion c’est le Basket, alors vas-y, mets la main au panier ! Fais ce qu’il te plait et te libère !

Problème 3 : La météo aura ta peau (d’orange)

Depuis deux semaines, tu es au top de tes résolutions. Tu vas au club de fitness chaque lundi et chaque jeudi et tu te sens bien. Sauf que, aujourd’hui il neige…il fait froid…tu n’as pas envie de sortir de chez toi. Ça a l’air plus intéressant de regarder « Les Reines du Shopping » devant la télé au chaud. Plus vite que tu peux dire « sport », tu te retrouves sous la couette sur ton canapé.

Le conseil de Liife :

Prévois ce qui va te faire abandonner le sport. Est-ce la météo ? Ton humeur ? D’autres activités plus importantes ? Quoi que ce soit, note-le et prépare un plan d’action pour ce genre de situation ? Un exemple : Quand c’est la météo qui te poses problème, fais-toi une liste de vidéo YouTube pour l’entrainement à la maison et tu n’auras plus d’excuses en cas de neige, pluie ou trop de chaleur.

Après tous ces bons conseils, il nous reste seulement à te souhaiter bonne chance et bon entrainement cher Liifer ! 😉